skip to Main Content
Notre objectif

L’association El Mawsili a pour but:

  • faire connaître
  • transmettre
  • promouvoir

la musique arabo-andalouse par son enseignement et sa diffusion. Elle souhaite sensibiliser un public le plus large possible et accueille pour cela des enfants et adultes de tous âges et de toutes origines.

L’association compte parmi ses membres des dionysiens ainsi que des adhérents provenant de toute l’île de France et de Province.

L’association se veut un espace de rencontres et d’échanges artistiques  pour les musiciens, universitaires, chercheur ou tout curieux de la musique classique arabo-andalouse.

Notre passion, la musique arabo-andalouse

Depuis toujours transmise oralement de maître à disciple, elle n’en demeure pas moins régie par des règles à structure complexe.

Cette musique est en effet structurée en Nouba : suite de pièces vocales et instrumentales dont le rythme commence par un tempo lent pour s’accélérer progressivement jusqu’à la pièce finale qui se termine sur air vif et dansant.
La poésie est une alliée inséparable de cette musique ; les poètes andalous ou maghrébins ont chanté l’amour courtois, l’amitié, la nature, l’exil.
Les instruments utilisés ont pour une partie d’entre eux, une origine qui remonte au haut moyen âge : le ‘Ud charqi (luth oriental) , le ‘Ud ‘arbi (luth maghrébin), la kouitra andalouse (luth basse), le R’bab (instrument à deux cordes), le qanoun (cithare sur table), le kamamdja (violon européen), la mandole et la mandoline, la derbouka, (calice dont la partie sphérique est surmonté d’une membrane en cuir), des bangos et un tar (tambourin à cymbalettes).

 

Des instruments comme la guitare, la basse, la flûte traversière, etc. ont été introduits dans certains orchestres actuels de musique arabo-andalouse.
Historique de l'association

L’association El Mawsili est une école conservatoire de musique arabo-andalouse dionysienne, créée en 1991 à l’initiative de Aziz Djemaï qui en assure la présidence, Ahmed Adel qui en est le trésorier et Farid Bensarsa, un ancien membre de la doyenne des associations musicales algéroises El Djazairia/El Mossilia, qui en assure la direction artistique.

L’association est dirigée actuellement par un Conseil d’Administration de 11 membres :

  • Aziz Djemai – Membre Fondateur – Président
  • Farid Bensarsa – Membre Fondateur – Directeur Artistique
  • Ahmed Adel – Membre Fondateur – trésorier
  • Ismaïl Deha
  • Mohand Achour
  • Yassine Belkacem
  • Karima Hannachi
  • Naïma Bedaïria
  • Mohamed Bennani
  • Ahcène Belkacem
  • Tewfik Mohammedi

El Mawsili contribue à faire connaitre en France cette musique classique savante, partie d’un riche patrimoine culturel universel.

L’association doit son nom au musicien Ishaq El Mawsili qui vécut et pratiqua son art au VIIIème siècle à Bagdad. Cette musique continuera de se développer dans l’Espagne médiévale où cohabitaient avec un grand esprit de tolérance trois grandes cultures : musulmane, chrétienne et juive : c’est en Andalousie, au XIème siècle, que ce style musical connût son âge d’or.

Le Maghreb en est aujourd’hui l’héritier, principalement dans les grandes cités telles qu’Alger, Constantine, Tlemcen, Tétouan, Fès ou Tunis. Ce genre musical sera alors enrichi et s’exprimera sous diverses formes d’interprétation.

A partir de 1930, des associations musicales se multiplient et tentent de faire sortir cette musique des espaces réservés dans lesquels elle était confinée.

Aujourd’hui, El Mawsili, de l’autre côté de la Méditerranée, à Saint-Denis, reprend le flambeau avec un subtil alliage de toutes ces écoles.